Méthode CANTIENICA® – pour la forme physique & la posture
Contact

CANTIENICA SA

Seefeldstrasse 215

CH-8008 Zurich 

office@cantienica.com

+41 44 388 72 72

www.cantienica.fr

© 2017-2018 CANTIENICA SA

Trouvez CANTIENICA® partout dans le monde
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon
Anbieterliste Weltkarte.png

Benita Cantieni

Qui est Benita Cantieni et comment est-elle devenue une experte du corps, de la posture et du mouvement?

Tout a commencé par les douleurs. Dès son enfance, la scoliose freine Benita Cantieni dans sa mobilité, lui coupant le souffle au sens propre du terme. Cette déformation de la colonne vertébrale s’accompagne d’affections chroniques des voies respiratoires. Aucune thérapie ne réussit à la soulager de façon durable, bien que Benita Cantieni ait exploré toutes sortes de thérapies et de méthodes.

Elle s’est intéressée de près à la technique Alexander et à la méthode Feldenkrais, elle a étudié la méthode de Katharina Schroth, elle a cherché à atténuer ses douleurs par le yoga, la thérapie neurale, la kinésiologie, le neurofeedback – il n’y a guère d’approche que Cantieni n’ait examiné de près. Au milieu des années 1990, la méthode Callanetics (inventée par Callan Pinckney) arrive sur le marché sous forme de livres et de vidéos. Au début, cette méthode d’entraînement porte ses fruits. Cantieni, qui ne fait jamais les choses à moitié, s’embarque pour les USA, où elle deviendra bientôt Senior Master Teacher, puis créera une chaîne de studios de Callanetics. Mais plus elle approfondit son étude des corrélations anatomiques – en autodidacte –, plus elle va s’éloigner des Callanetics.

Après avoir proposé un développement de la méthode dans son livre New Callanetics, Benita Cantieni rompt avec la direction de la méthode américaine. En 1998, elle fait inscrire officiellement sa propre méthode sous le nom de la marque "CANTIENICA® – Methode für Körperform & Haltung" (Méthode pour la forme physique et la posture). La rencontre avec le médecin Dr Christian Larsen, qui crée, à la même époque, son concept de Spiraldynamik® (dynamique de la spirale) donne des impulsions importantes, mais des différences significatives apparaissent rapidement.

Plutôt que de se reposer sur un appui universitaire établi, Benita Cantieni a préféré maintenir une approche ouverte, dépourvue de préjugés, et la liberté d’avoir un avis qui diffère de celui admis par les structures traditionelles. 

Comment se fait-il qu’une journaliste de renom soit amenée à étudier le corps humain?

À l’origine, Benita Cantieni est avant tout préoccupée par sa propre santé et le désir d’être libérée de la douleur. Elle atteint son objectif à l’aide de persévérance, curiosité, discipline et logique pure. Grâce à sa ténacité, elle acquiert le bien-être corporel auquel elle aspirait tant. C’est cette histoire – son histoire – qu’elle a voulu raconter dans son premier livre, qui a connu un succès immédiat. Avec ses deux ouvrages "Tigerfeeling – das sinnliche Beckenbodentraining" et "Tigerfeeling garantiert!", Benita Cantieni révolutionne l’entraînement du plancher pelvien. Cet ensemble de muscles situé au milieu du corps a une fonction nettement plus importante que celle décrite par Arnold H. Kegel. Les "exercices de Kegel" (nommés d’après leur inventeur) s’avèrent souvent contre-productifs et sont, dans la plupart des cas, inefficaces. Benita Cantieni a été la première à décrire le plancher pelvien comme un ensemble musculaire en trois couches; elle a également commencé à en diffuser des images. Pour elle, il était évident que ce muscle horizontal joue un rôle fondamental pour le "building" que représente l’être humain. Dans son glossaire, Cantieni désigne le levator ani comme "souleveur d’organes". Ce génie polyvalent situé au milieu du corps sert de catapulte pour le redressement et la tonicité.

Le premier livre consacré à la "sensation du tigre" (Tigerfeeling) a un succès éclatant; des milliers de fans envoient des lettres, des centaines de personnes lui demandent conseil. Sous peu, Benita Cantieni se découvre une autre faculté: celle d’établir le contact par le toucher, par le coaching. Elle fait l’expérience que les personnes qu’elle rencontre apprennent d’elle et l’imitent. Peu à peu, sa compétence corporelle devient une véritable vocation. L’intérêt pour sa méthode d’entraînement dépasse bientôt les frontières suisses; Berlin devient un haut-lieu de CANTIENICA®. Avec l’aide de son équipe, Benita Cantieni élabore un concept d’enseignement et de formation continue. C’est ainsi que naissent les modules thématiques coordonnés. Aujourd’hui, la méthode CANTIENICA® est enseignée dans 16 pays par des femmes et des hommes. Et la tendance est à la hausse.

Quelle est la particularité de la méthode CANTIENICA®? En quoi réside sa différence qualitative?

Il y a plusieurs aspects qui différencient la méthode CANTIENICA® d’autres concepts d’entraînement corporel. Un point essentiel est l’attention portée à son propre corps. Celui qui n’est pas prêt à écouter son corps et à lui donner ce qu’il lui faut, succombera tôt ou tard à la force de la gravité. Elle le fera “couler”, aussi bien physiquement que psychiquement. Inversement, la méthode CANTIENICA® est un outil merveilleux pour apprendre à se valoriser soi-même. En nous redressant et en nous étirant, la sensibilité pour nos propres besoins augmente. Grâce à cette méthode, beaucoup de personnes apprennent à apprécier et à aimer leur corps. Il en résulte un amour-propre sain. Celui qui s’aime soi-même fait attention à soi.

La méthode CANTIENICA® cible le détail: c’est par petites pulsations précises qu’on travaille sur la musculature profonde. Vu de l’extérieur, l’entraînement paraît plutôt calme et statique – mais les apparences sont trompeuses. Les muscles enveloppant notre squelette sont en ébullition! L’entraînement provoque des vibrations dans la musculature; cette réaction physique est typique au début, et elle peut perdurer pendant un certain temps suite à une séance d’entraînement intense. Cependant, elle se calme dès que les muscles profonds inactifs se réveillent. Voici la réaction typique d’un participant: “Je ne savais même pas que j’avais des muscles à cet endroit!”

La respiration liée à la méthode CANTIENICA® est également ultraprécise. Benita Cantieni utilise la respiration comme un moyen de communication entre les os. Une idée géniale. Par la respiration, elle relie les os en pensée – en ligne droite. Les muscles, fascias, tendons et ligaments s’orientent selon la direction de la respiration. Il faut avoir ressenti l’effet: c’est sensationnel.

Les instructions verbales et les explications minutieuses de la part des instructeurs, de même que le coaching CANTIENICA®, développé spécialement pour cette méthode, répondent aux exigences fondamentales: Comment peut-on amener d’autres personnes à ce qu’elles prennent véritablement conscience d’elles-mêmes? Comment les accompagner pour qu’elles fassent confiance à leur propre perception? Comment faire en sorte que des femmes et des hommes puissent vivre des moments de bonheur pur?

C’est peut-être là que se révèle le grand mystère, à savoir: comment et pourquoi une journaliste à gros revenu s’est mise à investir toute son énergie dans une nouvelle méthode de fitness. Les formulations ingénieuses sont à mettre sur le compte de l’extraordinaire compétence langagière de Cantieni; les instructions minutieuses créées pour chaque exercice ainsi que les transitions sont uniques. Cantieni ne laisse rien au hasard.

Pourtant, ce qui constitue un des points forts de la méthode CANTIENICA® est en même temps le plus grand obstacle pour beaucoup de personnes. Dans un premier temps, les expressions inhabituelles peuvent provoquer des réactions de rejet chez bien des lectrices ou lecteurs. Un bon nombre de personnes racontent qu’elles ont remis le livre dans l’étagère, furieuses, et qu’elles ont mis longtemps avant de le reprendre. Ceux qui ont la volonté de suivre les indications à la lettre peuvent tout à fait apprendre la méthode CANTIENICA® à l’aide des livres.

Comme l’anatomie – telle qu’elle est enseignée – ne correspond pas toujours aux expériences corporelles tangibles, Benita Cantieni a développé une contre-proposition sous le nom de “vivatomie”. Ce néologisme dit bien que son enseignement part du vivant – contrairement à l’anatomie, qui est la description de corps disséqués, donc morts.

D’un point de vue scientifique, sa méthode est tout à fait pertinente, car ses thèses et ses conclusions peuvent être vérifiées par tout un chacun. Des milliers de réactions enthousiastes confirment l’efficacité de la méthode; des personnes avec ou sans douleurs préalables témoignent de leurs expériences positives.